Nos Coquillages et crustacés

Coques, palourdes, bigorneaux, Coquilles saint-jacques araignées, tourteaux, homards, LANGOUSTINES

Les Coquillages

 provenant de la pêche à pied

Les coquillages sont des mollusques bivalves ou gastéropodes : ils sont pourvus d'une coquille, enveloppe calcaire servant de squelette externe. 

Les coquillages marins comestibles sont issus de l'élevage (conchyliculture) ou de la pêche à pied.

 En fonction des saisons: palourdes, coques, bigorneaux, praires, clams, vernis, huîtres sauvages, moules et coques (juillet-janvier).

Les coques

Coquillages pêchés dans le Traict Mesquer. Producteur  Romain Fohanno. Marchés de La Baule, Guenrouet, Plessé, La turballe, Piriac

Les coques font partie de la famille des vénéridés. 

L'espèce pêchée est la coque commune: Cerastoderma Edule.

Les coques font partie des coquillages les plus répandus sur nos rivages.

Coquillages fouisseurs, ils vivent enfoncés de quelques centimètres sous le sable dans les zones de balancement des marées des baies ou estuaires.

 Grâce aux siphons formant deux petits trous à la surface, les coques se nourrissent en filtrant l'eau de mer. Bombée et ronde, la coque a une coquille solide et rayée qui renferme une petite noix blanche, charnue et un peu ferme, flanquée d'une minuscule crête orange qu’on appelle le corail.

 

Les coques vivent en colonies à l'état sauvage dans la Manche et l’Atlantique. Selon les régions, la coque est aussi appelée bucarde, rigadeau, sourdon, hénon ou maillot.

Les Palourdes

Palourde pêchées dans le Traict de Kercabellec. Producteur  Romain Fohanno. Marchés de La Baule, Guenrouet, Plessé, La turballe, Piriac

Les palourdes sont des coquillages fouisseurs.

Elles vivent dans les zones sablonneuses, ou sablo-vaseuses à faible profondeur dans les zones d'estuaires.

Elles se détectent facilement grâce aux deux petits trous ronds imprimés à la surface de l'estran par les siphons qui lui permettent de respirer. 

 

Les palourdes se nourrissent par filtration du phytoplancton en suspension dans le milieu.

Deux espèces principales de palourdes sont élevées ou pêchées: la palourde dite européenneRuditapes Décussatus  et plus récemment introduite, la palourde dite japonaiseRuditapes Philippinarum.

Les Bigorneaux

Romain Fohanno Producteur, Affineur, Expéditeur: Coquillages, coques, palourdes, Bigorneaux, crustacés de Bretagne

Les bigorneaux sont des  gastéropodes marins à coquille spiralée.

Ces animaux sont des brouteurs et se nourrissent de petites algues présentes sur les fonds rocheux.

 

Cet «escargot de la mer» est l'un des coquillages emblématiques du traditionnel plateau de fruits de mer.

Il est largement répandu sur l’ensemble des côtes françaises.

 

Pour le déguster, on détache le petit opercule brun et corné, puis on pique la chair avec une épingle pour le retirer le plus délicatement possible de sa coquille.

Ils sont aussi délicieux  sur une tartine de pain beurré.

 

Sur le plan nutritionnel les bigorneaux ont l'avantage de fournir un  apport exceptionnel en magnésium puisque une portion de 100 g suffit à couvrir la totalité des besoins quotidiens chez l’homme ou la femme.

les Coquilles Saint Jacques

Romain Fohanno Producteur affineur Expéditeur; Coquillages saint jacques

La coquille Saint-Jacques ( Pecten maximus) est un mollusque bivalve de la famille des Pectinidés. Parmi toutes les espèces de cette famille, qui sont légalement autorisées à bénéficier de l'appellation commerciale « Saint-Jacques », c'est la plus recherchée des gastronomes.

 

Elle est reconnaissable à sa grande taille comparée aux autres espèces du genre Pecten et à sa coquille pourvue de côtes en éventail, dont la valve supérieure est totalement plate, contrairement aux pétoncles ou vanneaux dont les deux valves sont bombées.

 

La pêche de la coquille Saint-Jacques est pratiquée par des bateaux spécialisés, les coquilliers. En France elle est strictement réglementée, et n'est autorisée, que du 1er octobre au 15 mai par arrêté ministériel.

Les crustacés

les araignées de mer

Crustacés Producteur  Romain Fohanno. Marchés de La Baule, Guenrouet, Plessé, La turballe, Piriac

Les Crustacés (Crustacea)  sont des animaux dont le corps est revêtu d’un exosquelette. Cette forme de carapace est plus ou moins rigide. Ces animaux ont recours à des mues pour réaliser leur croissance. 

Les crustacés forment un vaste ensemble de plus de 50 000 espèces dont les formes sont aussi diverses que celle d’une balane, d'un copépode,  ou d’un homard et dont les tailles varient de l’échelle millimétrique des petites formes planctoniques comme les copépodes à celles du plus grand arthropode terrestre, le crabe de cocotier (presque 1 m pattes étendues).

Les tourteaux

Romain Fohanno ,producteur d'huîtres de moules coquillages et crustacées à Mesquer. Crabes, Tourteaux, Hommards

Le crabe dormeur ou dormeur ou poupard, 

poupart, plus connu des gastronomes sous le nom de tourteau . Ce gros crabe de forme elliptique est un Crustacé décapode,  appartenant à la famille des Cancéridés. Il vit  sur le plateau continental européen, et peut vivre jusqu'à une vingtaine d'années , atteignant alors une trentaine de cm.

Son surnom de dormeur viendrait du fait que quand on le retourne ou qu'on le sort de son habitat assez longtemps, il prend une attitude typique, repliant ses pattes et ses pinces sur le dessous de sa carapace, ne bougeant plus comme s'il dormait. Il respire parfois en produisant des bulles. Ce nom peut aussi venir du fait que le jour, il se tient généralement immobile. Au contraire, la nuit il est très actif ; les femelles font des migrations pouvant dépasser 200 km. L'espèce a localement beaucoup régressé. Elle n'est pas considérée comme en danger, mais nécessite, comme beaucoup d'autres crustacés en forte régression près des côtes (homard, langouste, araignée) une exploitation raisonnée.

Les homards

Romain Fohanno ,producteur d'huîtres de moules coquillages et crustacées à Kercabellec. Crabes, Tourteaux, Hommards

Le homard est un crustacé décapode  du genre Homarus qui comprend deux espèces : le homard européen (appelé en France, homard breton) — Homarus gammarus (Linnaeus, 1758) ;le homard américain (appelé aussi homard canadien) — Homarus americanus (H. Milne Edwards, 1837).

 

Le homard se distingue facilement de la langouste par la présence de pinces imposantes et par une carapace moins épineuse.

 

C'est une espèce qui est en raréfaction, probablement à la fois en raison d'une surexploitation des stocks et de la pollution marine.

les langoustines vivantes

Il s'agit d'un nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu : L'appellation « Langoustine » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.

 C'est en effet le nom  donné à de nombreux crustacés, notamment de la sous-famille des Nephropinae des genres :

-Eunephrops

-Metanephrops

-Nephrops

-Thymopides

En France, il désigne particulièrement l'espèce Nephrops norvegicus 

Matrix themes

Close